La marche du monde

La marche du monde

RFI - Valérie Nivelon

Chaque semaine, La marche du monde vous propose de découvrir l’histoire de nos sociétés contemporaines. Sur les cinq continents, nous recherchons des témoignages, mais aussi des archives radiophoniques et musicales, pour revivre les évènements et les mouvements qui éclairent l’actualité. En Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe et au Proche-Orient, rafraîchissons-nous la mémoire et partageons notre histoire !

Podcast
En cours de lecture

Récits intimes de la guerre d’Algérie

la_marche_du_monde_1_20190120.mp3

la_marche_du_monde_1_20190120.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Une émission enregistrée en public aux XXIèmes rendez-vous de l’histoire de Blois en partenariat avec l’Ined, l’Institut national d’études démographiques.

Qu’apportent les témoignages des militaires français et des maquisards algériens dans l’écriture de l’histoire de la guerre d’Algérie ?
Que racontent les récits intimes des femmes et des enfants déplacés de force par l’armée française dans les zones interdites ?
La marche du monde donne la parole aux témoins et au public, à la lumière des analyses de l’historienne Raphaëlle Branche et du démographe Kamel Kateb.
A lire :
- L’embuscade de Palestro, Algérie 1956, de Raphaëlle Branche, professeure à l’Université de Rouen, aux éditions La Découverte
- Les déracinés de Cherchell, camps de regroupements dans la guerre d’Algérie (1954-1962) co-écrit par Kamel Kateb, chercheur à l’INED et préfacé par Alain Blum, aux éditions Ined
A écouter :
- La version longue de la table ronde enregistrée à Blois 75’
- Algérie Zone Interdite (1) par Valérie Nivelon
- Algérie Zone Interdite (2) par Valérie Nivelon
 

Podcast
En cours de lecture

Women for vote

la_marche_du_monde_20181223.mp3

la_marche_du_monde_20181223.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

14 Décembre 1918, les femmes britanniques votent pour la première fois… c’est l’aboutissement d’un long combat initié par les mouvements suffragistes européens depuis plus d’un siècle. Mais parmi toutes ces femmes, ce sont les « Suffragettes » les plus inventives et les plus audacieuses. Par leurs actions parfois violentes, elles ont pris tous les risques, y compris celui de la prison, pour imposer leur voix.
Une émission proposée par notre correspondante à Londres, Marie Billon, avec les témoignages de Helen Pankhrust, arrière petite-fille de Emmeline Pankhrust, chef de file des « Suffragettes », Grainne Gillis, chanteuse lyrique et activiste et les analyses de Beverly Cook, curatrice de l’exposition sur les Suffragettes au Musée de Londres et l’historienne Sumita Mukherjee, spécialiste du combat des femmes indiennes sous la colonisation britannique.
Invitée :
Myriam Boussahba, co-auteure de « L’Europe des femmes du 18ème au 21ème siècle » aux éditions Perrin, professeure au Larca, le laboratoire des cultures anglophones de l’Université Paris Diderot.

Podcast
En cours de lecture

Mali rail: archives et vinyles

la_marche_du_monde_20181216.mp3

la_marche_du_monde_20181216.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Nous partons sur les traces du rail et de ses archives au son du Super Rail Band, l’un des plus grands groupes de musique malienne, né au buffet de la gare de Bamako en 1970. Alors que les trains sont à l’arrêt et que les salaires des cheminots ne sont plus versés, l’archiviste Moussa Traoré s’obstine à venir classer les documents qui racontent l’épopée ferroviaire de son pays, mais aussi l’histoire du Mali avec un grand H. Dans l’immense hangar où il travaille seul sans ordinateur, il transmet sa passion aux plus jeunes, et contribue à la formation d’une nouvelle génération d’enseignants et de chercheurs dans un pays en guerre.
Avec les enseignants et les étudiants en master 1 du Laboratoire mixte international Macoter à Bamako.

Remerciements à l’historienne Ophélie Rillon, à l’anthropologue Alexis Roy ainsi qu’à l'archiviste Moussa Traoré et le réalisateur Moustapha Diallo pour leur générosité.

Podcast
En cours de lecture

Histoires animées

la_marche_du_monde_20181209.mp3

la_marche_du_monde_20181209.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Depuis « Valse avec Bachir », les films documentaires recourent de plus en plus souvent aux techniques d’animation. Mais quel est ce nouveau genre cinématographique appelé « documentaire animé » et qu’apporte-t-il à l’écriture de l’histoire ?
En avant-première du « Carrefour du cinéma d’animation », co-programmé par Isabelle Vanini, au Forum des images à Paris, La Marche du monde vous présente une séance très spéciale. Sensations fortes et discours critiques garantis.
 
 
- Another Day of Life, de Raúl de la Fuente et Damian Nenow
En 1975, Ryszard Kapuściński, brillant journaliste polonais, part en Angola où la guerre civile fait rage. Adaptation de son livre, D’une guerre l’autre : Angola, 1975, un film-choc, mêlant images documentaires et animation. Sortie française : 23 janvier 2019
- Wardi, de Mats Grorud
Quatre générations de réfugiés palestiniens dans un camp au Liban, à travers les yeux de Wardi, une petite fille de 11 ans. Lorsque son arrière-grand-père Sidi lui donne la clé de sa vieille maison de Galilée, elle craint qu'il n'ait perdu l'espoir de retourner un jour chez lui. Le réalisateur a choisi de mêler la technique du stop motion et celle de l'animation traditionnelle en 2D. Sortie française le 27 février 2019
- Funan, de Denis Do
Plongée dans le Cambodge totalitaire du régime Khmer rouge au travers du combat de Chou pour retrouver son fils. Denis Do livre un premier long-métrage bouleversant à partir des souvenirs de sa mère. Sortie française : 13 mars 2019.
 
Et une rencontre inédite avec le réalisateur Stefano Savona pour Samouni Road.
Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, Amal, Fouad, leurs frères et leurs cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. La famille Samouni replante des arbres et laboure ses champs, mais une tâche plus difficile encore incombe à ses jeunes survivants : reconstruire leur propre mémoire.
Oeil d'Or - Prix du Meilleur documentaire - Cannes 2018
Quinzaine des Réalisateurs 2018
Distribution Jour2Fête
 

Podcast
En cours de lecture

Ibrahima Thioub: A l’école de la réussite (2/2)

la_marche_du_monde_20181202.mp3

la_marche_du_monde_20181202.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Au village de Malicounda, situé à 7 km de Mbour, le grand historien sénégalais Ibrahima Thioub retrouve ses origines sociales et son histoire familiale. C’est là que l’un de ses grand-frères nous raconte en wolof la grande lignée des Thioub, devant les membres de la grande famille réunie. Une histoire sur les traces desquelles nous partons en direction du Nord, pour rejoindre Saint-Louis du Sénégal, porte de la colonisation française.
Puis, nous poursuivons le voyage jusqu’au fort de Podor où nous prenons le bateau, le Bou El Mogdad, du nom de l’interprète en chef et explorateur saint-louisien El Hadj Bou Mogdad Seck. En naviguant sur le fleuve Sénégal à la frontière avec la Mauritanie, Ibrahima Thioub revient sur le temps de l’esclavage et l’histoire plus générale de la traite. Personnalité iconoclaste, Ibrahima Thioub est l'un des tout premiers historiens africains à mettre le pied dans le plat, en posant la question de l’implication des Africains eux-mêmes dans la traite.

Pour aller plus loin:
- L’histoire du Bou El Mogdad
- L’histoire de Podor
Tous mes remerciements à Madeleine Devès-Senghor et Jean-Jacques Bancal, ainsi qu’à Eric Sylvestre.

Podcast
En cours de lecture

Ibrahima Thioub: A l’école de la réussite (1/2)

LA_MARCHE_DU_MONDE_25-11-18_Ibrahima_Thioub_a_l_ecole_de_la_reussite_1.mp3

LA_MARCHE_DU_MONDE_25-11-18_Ibrahima_Thioub_a_l_ecole_de_la_reussite_1.mp3

Télécharger Télécharger ( 22 Mo )

Enfant de paysan au temps de l’Afrique occidentale française, Ibrahima Thioub est choisi par son père pour intégrer l’école de la République en 1962, dans un Sénégal tout juste indépendant. Conscient du sacrifice de sa famille, le jeune homme se révèle à la hauteur de l’investissement, et gravit un à un tous les échelons du système scolaire jusqu’à devenir instituteur, puis professeur, chercheur en Histoire et enfin Recteur de l’Université de Dakar : une consécration.
Nous reprenons le chemin de l’école avec un enseignant hors norme, et revisitons son école primaire, son lycée et son école normale, situés à Mbour, à 7 km de son village natal, Malicounda. Sans langue de bois, Ibrahima Thioub revient sur ses origines sociales, l’école coranique et la mort de son frère aîné qui a scellé à jamais son destin. Si le Recteur de la plus importante université de l’Afrique francophone, au sud du Sahara, affiche un parcours exemplaire pour la jeunesse, il va également au contact des élèves et des étudiants, et répond à leur demande d’explication sur un système scolaire inégalitaire et une université régulièrement en grève.

Podcast
En cours de lecture

Blaise Diagne: une légende franco-africaine (2/2)

la_marche_du_monde_20181118.mp3

la_marche_du_monde_20181118.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Epuisée par quatre années de guerre, l’armée française a besoin de nouveaux soldats, et fait à nouveau appel à son Empire en 1918. Mais, comment la France peut-elle encore convaincre l’Afrique de donner ses fils ? C'est le défi lancé par Georges Clemenceau à Blaise Diagne, le premier député africain au Parlement français. Mais pourquoi le président français l’a-t-il choisi pour mener à bien le plus grand recrutement des tirailleurs de l’histoire ?
(Rediffusion du 24 février 2018).
Avec par ordre d’apparition :
- Jean-Pierre Bat, ancien chargé d’études Afrique aux archives nationales, chercheur associé au CNRS
- Association des anciens combattants de Bobo Dioulasso
- Bruno Doti Sanou, historien spécialiste de l’histoire de Bobo Dioulasso
- Association des anciens combattants de Ouagadougou
- Claude Sissao et Hamidou Diallo, historiens de l’Université de Ouagadougou
- Larlé Naaba Tigré, ministre du Mogho Naaba
- Sa majesté le Mogho Naaba Baongho, roi de Ouagadougou
- Benoit Beucher, historien spécialiste de la royauté mossi, chercheur affilié à l’Institut des mondes africains, détaché à la délégation du patrimoine de l’armée de terre.
 
Blaise Diagne : une légende franco-africaine.
Un documentaire en deux épisodes signé Valérie Nivelon.
Réalisé par Eliott Bourel avec la complicité de Philippine Lebret.
Une émission labellisée Mission du centenaire en partenariat avec les Archives nationales.

 
 
 
Complément d’enquête : 1918 Mission Blaise Diagne
Un long format numérique à retrouver sur rfi.fr.
 

Podcast
En cours de lecture

Bakary Diallo, tirailleur en 1914

la_marche_du_monde_20181111.mp3

la_marche_du_monde_20181111.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Le grand historien Marc Michel a confié à Valérie Nivelon les cassettes de ses entretiens avec Bakary Diallo, l’un des rares tirailleurs à avoir témoigné par écrit avec son livre « Force-bonté » édité en 1926. Mais cette fois, c’est la voix de Bakary Diallo que nous pouvons entendre, un témoignage rare et inédit.
Bakary Diallo, tirailleur sénégalais de la Première Guerre mondiale, c’est un document sonore exceptionnel restauré par RFI.
Loin de la romance de son livre « Force-bonté », c’est la singularité, la sincérité et la force du vécu combattant de Bakary Diallo qui nous frappe !
Bakary Diallo raconte sa fascination pour l’uniforme et son engagement volontaire dans les tirailleurs à Saint-Louis du Sénégal, son arrivée à Sète après avoir traversé le Maroc, son expérience du front et des tranchées, ainsi que ses faits d’armes et sa vision des Allemands.
Bakary Diallo est ensuite devenu l’interprète de Blaise Diagne, premier député africain à l'Assemblée nationale française.

Avec l’historien Marc Michel, pionnier de la recherche sur les tirailleurs africains et le doyen des historiens maliens Bakary Kamian, aujourd'hui disparu, au micro de David Baché à Bamako.
Une édition de la Marche du monde, réalisée par Cécile Pompéani.
A lire :
- « Combattants de l'Empire », les troupes coloniales dans la Grande Guerre, dirigé par Philippe Buton et Marc Michel, aux éditions Vendémiaire.
- « L’Afrique dans l’engrenage de la Grande Guerre », de Marc Michel, aux éditions Karthala.
- « Les Africains et la Grande Guerre. L'appel de l'Afrique : 1914-1918 » de Marc Michel, paru en mai 2014, aux éditions Kartala.

Podcast
En cours de lecture

Blaise Diagne: une légende franco-africaine (1/2)

la_marche_du_monde_20181104.mp3

la_marche_du_monde_20181104.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Epuisée par quatre années de guerre, l’armée française a besoin de nouveaux soldats et fait appel à son Empire.
Mais comment la France peut-elle encore convaincre l’Afrique de donner ses fils ? C'est le défi lancé par Georges Clemenceau à Blaise Diagne, le député sénégalais.
Mais comment un employé des douanes, né sur l’île de Gorée, s’est-il retrouvé le premier Africain élu au Parlement français ?
(Rediffusion du 17 février 2018).
Avec par ordre d’apparition :
- Iba Der Thiam, coordinateur de l’Histoire générale du Sénégal et auteur de « La révolution de 1914 au Sénégal » aux éditions l’Harmattan
- Madeleine Devès-Senghor, petite-fille de Justin Devès, ancien maire de St Louis du Sénégal
- Sam Bousso, inspecteur de l’Education nationale sénégalaise chargé de l’enseignement en arabe
- Cheikh Habdou Ahad Mbacké, responsable de la Communication du Grand Magal de Touba
- Zénaïde Romaneix, conservateur du patrimoine aux Archives nationales
- Ibrahima Thioub, recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
 
Blaise Diagne : une légende franco-africaine.
Un documentaire en deux épisodes signé Valérie Nivelon
Réalisé par Eliott Bourel avec la complicité de Philippine Lebret.
Une émission labellisée Mission du centenaire en partenariat avec les Archives nationales.

 
Complément d’enquête : 1918 Mission Blaise Diagne
Un long format numérique à retrouver sur rfi.fr.

Podcast
En cours de lecture

Liberté, égalité, diversité: les combats du sport

la_marche_du_monde_20181028.mp3

la_marche_du_monde_20181028.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Bien que Pierre de Coubertin ait pensé les jeux Olympiques modernes comme un évènement apolitique, nombre de pays et d’athlètes se sont emparés de l’évènement pour interpeller l’opinion publique internationale. John Carlos et Tommie Smith en 68 à Mexico ont levé leurs poings contre la ségrégation aux Etats-Unis, 25 pays africains ont boycotté les jeux en 1976 à Montréal pour dénoncer l’apartheid et grâce aux pionnières Bobbi Gibb et Kathrine Switzer, les femmes ont gagné l’autorisation de courir aux JO, dont le marathon a été gagné, pour la première fois, par Joan Benoit en 1984 à Los Angeles.
(Rediffusion du 28 mai 2016).
 
Dans l’esprit de ces grands combats fondateurs, le champion du monde de football Lilian Thuram a choisi de créer une fondation pour l’égalité et contre le racisme, tandis que la jeune championne du monde de boxe anglaise Aya Cissoko montre l’exemple à ses sœurs : « Osez combattre mais sans oublier l’éducation car c’est par les études que vous pourrez vous élever socialement ».
Avec :
- Pascal Boniface, auteur de « JO politiques », aux éditions Eyrolles.
- Pierre Morath, historien du sport et réalisateur du film « Free to run ».
Et les témoignages de Lilian Thuram et Aya Cissoko au micro de Théa Ollivier.
La Fondation Lilian Thuram

A lire également :
Mémoires Olympiques, de Pierre de Coubertin, aux éditions Bartillat. Préface de Pascal Boniface.
 

Podcast
En cours de lecture

Maroc, Au nom des femmes

la_marche_du_monde_20181021.mp3

la_marche_du_monde_20181021.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Depuis les années 80, les Marocaines se battent pour se faire entendre et s’émanciper. Soutien et accueil des femmes célibataires rejetées et de leurs enfants, plaidoyer pour un nouveau code de la famille, grandes marches pour défendre leurs droits, actions coup de poing ou dessins osés pour changer les mentalités… Cette semaine, La Marche du monde vous emmène à la rencontre de femmes marocaines, qui, chacune, se sont soulevées et se battent encore à leur façon pour leur dignité.
Remerciements : Aicha Ech Chenna, Fouzia Assouli, Latifa Jbabdi, Rabéa Naciri, Souad Yassine, Zainab Fasiki, Ibtissam «Betty» Lachgar.
Un documentaire proposé par Théa Ollivier, notre correspondante au Maroc.
Pour aller plus loin :
- Instagram de Zainab Fasiki
- Le mouvement des femmes au Maroc, par Rabéa Naciri
- Maroc : vers un « féminisme islamique d’État », Souad Eddouada
- CNDH : Le mouvement des droits humains des femmes au Maroc : approche historique et archivistique.
 

Podcast
En cours de lecture

Spéciale RDVS de l'Histoire de Blois

la_marche_du_monde_20181014.mp3

la_marche_du_monde_20181014.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Regards croisés d'un expert des procès filmés et d'une spécialiste du génocide des tutsi rwandais à partir d'archives inédites. Comment l'histoire se raconte au tribunal ? C'est la question que nous posons dans cette émission enregistrée en public à Blois, du procès de Nelson Mandela à celui des bourgmestres rwandais Octavien Ngenzi et Tito Barahira, en passant par celui de Klaus Barbie. La puissance des images, c'est le thème des XXIèmes Rendez-vous de l'histoire de Blois.
Avec : Christian Delage, historien et cinéaste, directeur de l'Institut d'histoire du temps présent IHTP-CNRS. Auteur de « L'historien » et le film avec Vincent Guigueno, éditions Folio histoire. Hélène Dumas, historienne, chargée de recherche au Centre national de la recherche scientifique CNRS, auteure de « Le génocide » au village, éditions Seuil. Et Nicolas Champeaux, pour l'avant-première de son documentaire co-réalisé avec Gilles Porte « Le procès contre Mandela et les autres ».

Podcast
En cours de lecture

Spomeniks, les monuments de la discorde

la_marche_du_monde_20181007.mp3

la_marche_du_monde_20181007.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Bataille idéologique autour des « spomeniks », c’est un reportage long format de Daphné Gastaldi tourné en Serbie, en Croatie et en Bosnie-Herzégovine où les ultras-nationalistes se réapproprient les monuments de la résistance contre les nazis, et tentent de réécrire l’histoire de la Seconde Guerre mondiale… comme le révèle le photographe Alberto Campi. Depuis une dizaine d’années, ce photographe du collectif We report sillonne l’ex-Yougoslavie à la recherche des mémoriaux des partisans anti-fascistes.

Pour aller plus loin :
Dans le cadre du projet (In)appropriate monument, des architectes et des chercheurs des Balkans commencent à établir une base de données sur les monuments antifascistes hérités de l’ex-Yougoslavie.
Le photographe Alberto Campi photographie et cartographie les spomeniks dans les Balkans depuis 2012, dans le cadre de son projet +38.
En 2010, l’ouvrage Spomenik (Roma Publications, 2010) du photographe Jan Kempenaers a mis un coup de projecteur au niveau international sur l’histoire de ces monuments dans les Balkans.
Récemment, Donald Niebyl, un Américain passionné par l’histoire de ces monuments, a créé le site Spomeniks database. En parallèle, il a organisé le premier circuit touristique et historique sur la piste des spomeniks dans les Balkans, en 2018.

Podcast
En cours de lecture

Sékou Touré, figure politique mythique

la_marche_du_monde_20180930.mp3

la_marche_du_monde_20180930.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Le « non » de Sékou Touré à de Gaulle n’était pas acquis et pourtant le « non » de Sékou Touré à de Gaulle est devenu un mythe fondateur de la Guinée moderne, une fierté des Guinéens, quel que soit leur vision des années Sékou Touré. Années héroïques ou tout au contraire tyranniques. Mais comment s’est construite la légende du premier président de la Guinée ?
Avec Céline Pauthier, historienne et maîtresse de conférence (CRHIA, Université de Nantes). Auteure de la thèse L'indépendance ambiguë : anticolonialisme, construction nationale et pluralisme culturel en Guinée (1945-2010), Thèse, Université Paris Diderot, 2014, 782 p.
Grand témoin : Roland Colin, ancien directeur de cabinet du président du Conseil sénégalais Mamadou Dia. Auteur de La toison d’or de la liberté, aux éditions Présence africaine.
Avec les archives de l’INA et de RFI proposées par Vanadis Feuille, responsable de la sonothèque de RFI.
Une émission enregistrée par Médard Chablaoui et réalisée par Sophie Janin.
A lire également :
- Sur RFI Savoirs le dossier sur le projet de recherche mis en place par RFI et la FIDH : Guinée, une histoire des violences politiques, à retrouver → ici
- Mémoire Collective, une histoire plurielle des violences politiques en Guinée.
À l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée, RFI et la FIDH publient l’ouvrage Mémoire Collective, une histoire plurielle des violences politiques en Guinée. Ce livre présente des regards croisés sur les violences politiques qui ont marqué l’histoire guinéenne, depuis les années précédant l’indépendance jusqu’au massacre du stade du 28-Septembre en 2009, qui fit plus de 150 morts parmi les opposants à Dadis Camara, alors chef de la junte au pouvoir. Ce livre est publié avec le soutien de l’Union européenne.

Podcast
En cours de lecture

Au cœur du film «Sauvages»

la_marche_du_monde_20180923.mp3

la_marche_du_monde_20180923.mp3

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Comment est né le racisme populaire en Europe, aux Etats-Unis ou au Japon ? C’est la question dérangeante à laquelle répond le documentaire Sauvages, au cœur des zoos humains.
Entre 1810 et 1940, 35 000 personnes en provenance des colonies d’Afrique, d’Amérique, d’Océanie ou d’Asie ont été présentées comme des monstres ou des sauvages lors d’expositions universelles, de zoos ou de cirques. Un milliard et demi de visiteurs sont venus assister au spectacle. Une étape majeure dans la diffusion des thèses du racisme scientifique né au 18ème siècle.
Redonner un nom à celles et ceux qui étaient exhibés comme des bêtes sauvages, c’est certainement la dimension la plus émouvante et la plus novatrice de ce film à découvrir en avant-première dans La marche du monde sur RFI.
Avec l’historien Pascal Blanchard (l’auteur), Bruno Victor-Pujebet (le réalisateur) et Abd Al Malik (le narrateur) du documentaire.
Sauvages, au cœur des zoos humains diffusé sur Arte le samedi 29 septembre à 20h50. Et en replay jusqu’au 28 novembre 2018.
Bande-annonce du film sur la page Facebook de La marche du monde : → ici
Bibliographie :
Zoos humains et exhibitions coloniales. 150 ans d’invention de l’Autre, sous la direction de Nicolas Blancel, Pascal Blanchard, Gilles Boëtsch, Éric Deroo et Sandrine Lemaire (La Découverte, 2011)
Zoos humains. Au temps des exhibitions humaines, sous la direction de Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, Gilles Boëtsch, Éric Deroo et Sandrine Lemaire (La Découverte, 2004)
Exhibitions. L’invention du sauvage, catalogue d’exposition, sous la direction de Pascal Blanchard, Gilles Boëtsch et Nanette Jacomijn Snoep, présentation de Lilian Thuram, (Actes Sud / Musée du quai Branly, 2011)
Humans Zoos. Science and Spectacle in the Age of Colonial empires, sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Gilles Boëtsch, Éric Deroo, Sandrine Lemaire et Charles Forsdick (Liverpool University Press, 2008)
MenschenZoos. Schaufenster der Unmenschlichkeit... Völkerschauen in Deutschland, Österreich, Schweiz, UK, Frankreich, Spanien, Italien, Japan, USA, sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Gilles Boëtsch, Éric Deroo et Sandrine Lemaire (Les Éditions du Crieur public, 2012)
Pour le monde scolaire, une exposition pédagogique composée de 20 panneaux et proposée en parallèle du film à destination du monde scolaire, associatif et du grand public (www.achac.com).
Revue Exhibitions : L’invention du sauvage TDC, avec Nanette Jacomijn Snoep, Gilles Boëtsch, Pascal Blanchard, Catherine Coquery-Vidrovitch et Lilian Thuram (Canopé, 2011)